Absurde.

Je me suis levée trop tôt pour un dimanche matin, résolue d’avance à faire un dodo d’après-midi – je suis en vacances, après tout.

J’ai pris une marche d’une heure, pour me fatiguer à souhait, où j’ai parlé avec la dame-aux-chats du coin. Ça ressemblait à : « Hon, y’est ben beau ton chien! C’t’un bichon hein? » « Oui! Y’a 13 ans; y’achève… » Je feel encore cheap d’avoir dit ça.

En rentrant, j’ai lu dans mon lit, et je me suis assoupie doucement, les yeux fatigués par les mots. J’ai repris vie 1h30 plus tard, réveillée par une fanfare, là, en bas de ma fenêtre ouverte. Les Acadiens; c’est leur fête, y paraît. Toute la journée, en boucle, des hits Acadiens, genre Les violons d’Acadie pis Roch Voisine.

Je suis sortie dehors boire un café et lire, là où j’aurais probablement plus fumé une cigarette, avant. J’ai lu Romain Gary assise à côté de ta poche de hockey. Au loin, les Acadiens faisaient jouer du Shania Twain. Je sais vraiment pas ce qu’elle vient faire là-dedans.

Des fois la vie, c’est truffé de petites absurdités.

Advertisements

Vos mots de tête

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s