Le comeback du Karma.

Hier, c’était une de ces journées où tout va mal, pour rien, pour le fun.

Pour commencer ma journée, j’ai envoyé un e-mail à genre 150 personnes avec une méga erreur dedans. Y’a fallu que j’en renvoie un deuxième pour dire « Oups. Désolée, c’était plutôt ça l’info. » Crisse.

Par après, j’ai fucké le chien sur un nouveau système sur lequel on rush depuis 3 semaines. En prime, comme y’a juste moi qui sait l’utiliser pour tout le monde de mon département, c’est moi qui mange la marde quand y’a un truc pas correct, donc j’ai mangé 2-3 calls de bêtises, pour finalement que la personne me rappelle et me dise « Ah ben finalement c’était correct, ton affaire. » Crisse…

Comme par un heureux hasard, tout était rush hier, pis tout le monde voulait ses affaires pour avant-hier. Ça fait que je courais partout dans le bureau avec mes bottes de l’an passé que je continue à porter même si sont usées de partout pis que j’ai même pu le p’tit boute de rubber en-dessous du talon de 3 pouces. Dans ma course, j’ai dû faire 2-3 aller-retours dans la voûte — pas la voûte du sous-sol là, la voûte en plein milieu de l’étage — où il y a le plancher le plus glissant de la planète. Je le sais : j’ai failli m’y planter au moins 30 fois déjà. D’habitude je perds pied, mais je me reprends bien. Pas hier. Hier, ma botte pas de talon de rubber a pas tenu résistance; je me suis viré la cheville et je me suis affalée de tout mon long — soit 5’10 » + 3″ —, genou le premier, sur le plancher de la voûte. Boum. J’me suis jamais relevée vite de même. Crisse!

Après tout ça, hier je me couche en me disant que demain est un autre jour (on se raccroche à ce qu’on peut dans’ vie…) Ce matin je me lève, un peu raquée du genou mais bon, jusqu’ici tout va bien. Je verse mon café, je le fais déborder partout sur le poêle en passant, mais bon, jusqu’ici tout va bien encore. Je déjeune, m’installe à l’ordi pour me divertir avant d’aller me préparer, pis j’accroche ma crisse de tasse qui se déverse partout : sur le portable, le clavier, le modem, le routeur, en-dessous de l’imprimante, partout à terre.

Tabarnak.

Advertisements

3 réflexions sur “Le comeback du Karma.

Vos mots de tête

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s