Proximité.

Si y’a une chose que j’haïs dans’ vie, c’est ben d’avoir à cohabiter indirectement avec des voisins que je n’ai pas choisis.

Depuis que le monsieur bizarre est parti, mon proprio a décidé de prendre son appart et de le splitter en deux! Ça veut dire deux nouveaux locataires au lieu de juste un. Ça veut dire deux fois plus de chances de tomber sur quelqu’un qui me gosse.

Mon chez-moi, c’est mon refuge, ma cachette, là où je relaxe et décompresse de tous les irritants naturels de la vie en général; oui oui, à ce point-là!

C’est samedi, il est 10h du matin, pis ma fabuleuse nouvelle voisine – tsé celle qui a un kid un peu hyperactif qui passe ses journées à courir, crier pis jouer à tirer sa balle sur ma porte d’entrée? – elle fait son ménage en écoutant du Sean Paul à tue-tête pis en bardassant tellement fort qu’on dirait qu’elle va défoncer pis arriver tout bonnement dans mon salon.

Soudainement, on dirait qu’un terme de 1000$ par mois me paraît abordable.

Advertisements

4 réflexions sur “Proximité.

  1. Ouf…les joies de la « cohabitation »…Au moins, t’entends pas la fille pis le gars d’en haut baiser comme de chauds lapins à toute heure de la nuit….Dis-toi toujours que ça pourrait être pire ;)

  2. Si tu veux te venger, t’a juste à baiser comme de chauds lapins à toute heure de la nuit… ;)

Vos mots de tête

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s