Vie privée.

Je suis pas vraiment du genre à raconter ma vie à qui mieux-mieux. Ça peut peut-être vous paraître absurde, à vous, mais dans la vraie de vraie vie, je me fais plutôt discrète, je raconte plein d’affaires, mais ma vie personnelle, je la garde majoritairement pour moi, sauf si, évidemment, je sais que je peux divertir les gens en en racontant des bribes. The show must go on, tsé!

Y’en a un au bureau qui est blette comme mille, qui est toujours au détour d’un coin de mur, à arriver pile au bon moment pour entendre THE information qui va lui permettre de s’immiscer dans la discussion et de nous sucer des infos. Bon, j’exagère un peu, mais vous voyez le genre..

Il a su que je magasinais pour une maison. Donc ensuite, il a posé des questions chaque jour, jusqu’à temps que je réponde « oui » à son « PIS! As-tu trouvé une maison? » S’ensuivit ensuite l’interrogatoire — Quel coin? Quelle année? Combien d’étages? As-tu une piscine? J’peux tu aller la voir sur Internet? Tsé, c’est fin quelqu’un qui s’intéresse aux autres; ça se fait de plus en plus rare, du monde de même. Mais lui, c’est limite trop.

Et arriva ce qui devait arriver : en voyant le google map en bas de l’inscription de la maison, il a bien vu que j’allais passer par chez lui pour venir travailler; il en échappe pas une, je vous dit. Je suis même pas déménagée encore que je me retrouve déjà avec un quêteux de lifts, ça part fort!

Ce midi, au détour d’une conversation de midi — celles qui sont toujours un peu insignifiantes mais qui font du bien parce que ça entrecoupe la journée et que ça aide à oublier toutes les schnoutes qu’on a eues ce matin, et toutes celles qu’on aura cet après-midi… — il me lance « Ah oui Audrey, je t’ai pas dit, en fin de semaine le p’tit voulait pas dormir, ça fait que ma blonde pis moi on est partis en char avec pis on est allés se virer dans ta nouvelle rue voir ta maison! »

Sacrament. Vraiment le genre de gars que t’as peur de voir arriver chez vous à l’improviste quand tu flânes en bobettes dans l’divan. Pis dire qu’il voulait aller voir ses voisins de jumelé pour moi pour leur demander s’ils pensaient quitter bientôt pour le foyer…

Psycho.

Advertisements

Vos mots de tête

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s