Rancune.

La rancune est une chose que je ne comprends pas.

Peu importe le degré de mécontentement que je peux avoir envers quelqu’un, jamais je ne vais « bouder » pendant des jours, des mois, des années en mijotant cette histoire constamment dans ma tête.

Être rancunier, ça nécessite d’avoir la capacité de ressasser le négatif. Dans la vie, je pense avoir plus de facilité à me souvenir du positif que du négatif, comme si mon subconscient choisissait de faire une sélection naturelle dans mes souvenirs. Par exemple, si je repense à notre premier voyage de couple l’été passé, je me souviens de tout ce qui était cool : la plage à quelques pas de l’appart qu’on avait loué, marcher jusqu’à Piers le soir pour aller voir les forains et dépenser quelques sous dans les jeux qui te paient en coupons avec lesquels tu peux juste acheter des suçons pas bons, les feux d’artifices, le mercredi soir, qu’on n’a pas réussi à voir de près parce qu’on est partis beaucoup trop tard et que marcher dans le sable, ça prend un peu plus de temps que sur l’asphalte, la beauté de Boston, avec tous ses vieux bâtiments et sa verdure, partout, le port de Portland, avec toutes ses boutiques où j’aurais pu dépenser des fortunes, les voyages en auto entre les différentes destinations, les fenêtres ouvertes, du Vallières à tue-tête.

Par contre, là-bas, j’ai chialé contre le soleil, qui n’était pas assez présent à mon goût. J’ai chialé de marcher siii longtemps à Boston, dans mes chaussures trop chaudes et mes jeans vraiment pas appropriés pour le 30 degrés qu’il faisait. J’ai pas voulu parler anglais, même pour commander un BigMac pis un Coke, ce qui se dit sensiblement de la même façon, on s’entend. J’ai râlé contre la bouffe américaine, qui goûte rien du tout tellement elle est boostée aux OGM/gras trans et autres. J’ai chialé contre la SAQ, qui nous vend le vin tellement plus cher que là-bas, au lieu d’en faire des réserves et d’en boire des dizaines de bouteilles à rabais.

Sur le moment, j’ai plus de facilité à dénoter le négatif, mais après coup, je sélectionne les souvenirs et j’en garde seulement le positif. Je suis comme ça un peu dans tout : avec les événements, mais aussi avec les gens.

Si quelqu’un me fait un coup bas, sur le coup je lui fais comprendre ce que j’en pense, mais après, toute seule, je relativise, je repenses à tous les plus et tous les moins de cette relation-là, et je réalise toujours que s’il y avait plus de moins que de plus, la relation n’existerait déjà plus. Si la personne est encore dans ma vie, souvent, c’est qu’il y a une raison à ça.

Quand je mets quelqu’un dehors de ma vie, par contre, c’est définitif. Ne me parlez pas de ceux qui boudent pendant des années pour finalement revenir et se réconcilier avec la personne; à mes yeux, faire ça, c’est manquer 1000 fois plus d’orgueil, parce que ça vient confirmer que les 2 années que t’as passées à bouder, ça valait rien du tout, au final. Au lieu de bouder, raye donc de ta vie; entretenir de la rancune, ça crée des cancers, je suis sûre.

Il vont forcément découvrir un jour que le cancer, c’est une grosse boule de négatif qui finit par se matérialiser.

Advertisements

7 réflexions sur “Rancune.

  1. T’as tellement raison! Je n’aime pas les gens rancuniers, mais je n’aime pas les gens qui font toujours comme si de rien n’était… Ça prend un juste milieu!

    Je dis tout le temps: Le positif amène le positif, arrête d’être négatif et tout va bien tourner :)

  2. Exact! Je suis pas la fille la plus positive sur la terre — je me plais à dire que je suis pas négative mais juste réaliste.. l’excuse plate des gens pas positifs qui s’assument pas! lol — mais je pense que je suis capable de balancer les choses pour tirer un peu de positif et un peu de négatif de tout… mais je suis vraiment chialeuse par exemple. hahaha

    Des fois je me trouve poche tsé. J’ai comme de la misère à enjoy sur le moment, j’enjoy toujours à retardement on dirait. Je travaille fort là-dessus.. lol

  3. Sais-tu quoi!?! Je suis pareille! Je suis chialeuse (mais je suis une fille, c’est normal), mais quand c’est mon chum qui chiale je me fais un plaisir de lui redire: Simon le positif attire le positif!!!!!
    Moi aussi j’suis réaliste! J’me plains pas, j’énonce des affirmations! Lol!

  4. Vacances familiales 2010 ressemblaient donc à ça: Old Orchard, Kennebunck, Ogunquit, Hampton Beach et Boston! Mais j’ai parlé anglais, j’ai bu en masse, j’ai depensé beaucoup ey avec mes esti de coupons, je le collectionne sans jamais m’acheter des suçons avec. Je les garde précieusement en pensant qu’un jour j’arriverai avec à la St-Jean pis que ce sera le jour de la bonne couleur (ben non!)

  5. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi (en tant que rancunier hors-pair)… First je crois que nous, les hommes, avons généralement un orgueil démesuré ce qui engendre des tendances rancunières plus tenace que chez la gente féminine. Mais il est possible d’éprouver de la rancune envers quelqu’un sans pour autant ressasser l’histoire sans cesse dans notre tête. L’indifférence est la meilleure des vengeances et fait tellement plus mal que la haine. Entretenir de la haine envers quelqu’un c’est lui accorder trop d’importance.

  6. Vanessa : Beaucoup plus facile de dire aux autres quoi faire que le faire nous-mêmes hein? lol

    Celle qui porte les lunettes : Haha, on se part le club des chialeuses pessimistes pas rancunières? ;)

    Dan : HAHA sti, j’avais pas pensé à cette idée-là pour les coupons!! À la limite ça pourrait toujours être pratique si tu tombes dans les bons chiffres d’un moitié-moitié? Nous on se sentait super riches avec nos milliers de coupons, tu trippes quand y’en sort une babiche de 100! On les a accumulés religieusement tout au long de la semaine, pour finalement se rendre compte que tout ce qu’on pouvait acheter avec ça, c’était un porte-clé cheap en forme de Pokemon ou 10 suçons pas bons. On a opté pour les suçons, à regret aujourd’hui. lol

    SunTzu : Ignorer quelqu’un pendant des mois pour ensuite renouer, je trouve ça tellement pas conséquent. T’as l’air 1000 fois plus cave que si t’avais juste oublié l’incident OU rayé la personne de ta vie complètement sans jamais revenir en arrière. Tsé t’as tu l’air d’un innocent quand tu croises la dite personne à l’épicerie pis que tu lui parles pas? Elle elle trouve que t’as pas rapport, ça fait feeler le monde mal, pis après, si vous renouez, la personne reste tout le temps sur ses gardes de peur de te brusquer encore. Y’a des limites à créer un régime de terreur!

    Perso si quelqu’un me boude pendant des mois pour finalement vouloir de moi à nouveau, je vais l’envoyer chier quand il va revenir et il va comprendre que c’est lui le cave. Pas question que j’entretienne une relation avec quelqu’un que je sais pas à quel moment il va se fâcher et partir fru; moi dans’ vie t’es mon ami ou tu l’es pas. Si tu décides de l’être, tu l’es no matter what. Tu peux pas décider d’être ami avec quelqu’un juste quand ça fait ton affaire; les gens n’ont pas à calquer leurs comportements sur ce que tu juges acceptable…

    Le jour où tu comprends que les êtres humains font parfois des erreurs dans la vie, tes relations avec autrui sont pas mal plus simples…

Vos mots de tête

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s