Impact.

Je suis tellement fatiguée que la fatigue même est allée se coucher pour me laisser vivre ça toute seule.

Ça fait deux mois que j’organise un gros évènement annuel du bureau, qui va avoir lieu demain toute la journée. Un gros évènement « obligatoire » que tout le monde a dans l’cul — moi comprise! — parce que ça fait pas notre affaire tant que ça, une journée de bénévolat un vendredi au lieu de travailler, quand on déborde d’ouvrage pis que ça nous met juste un peu plus dans’ marde.

Mais j’ai hérite de l’organisation, ça fait que j’écope. Ça me ramasse des air-lousses pour ma prochaine évaluation annuelle, genre, une belle façon de plugger partout que je les ai démerdés pis que ça mérite une augmentation notoire. Ouin. Pas si sûre.

Bref, ça a lieu demain, pis y’est temps parce que je suis sur le bord de refaire une crise d’eczéma de la mort — comme la fois qu’on a acheté la maison, tsé genre. — tellement je fais juste penser à ça. J’en rêve la nuit, je me réveille en sursaut en me disant « OH NON! Faut pas oublier telle affaire! » pis je me rendors, en oubliant bien sûr l’affaire en question. Je suis POCHE pour organiser des affaires, je suis pas assez ordonnée, pas assez méticuleuse, pas assez pense-à-tout; j’ai une mémoire de poisson rouge, je vire le coin pis j’ai déjà oublié.

J’ai un Google Agenda juste pour me souvenir de toutes les affaires dont je dois me souvenir dans’ vie. Je suis limite sur le bord de mettre dedans « Nourrir le chat » pour être sûre de recevoir un pop-up par e-mail quand le temps sera venu. Je devrais, mais le pop-up, c’est plus souvent le chat lui-même qui se garoche dans mes jambes dès que je pose un orteil dans l’escalier pour aller à sa chambre. Normalement je comprends le message. Et oui, mon chat a sa propre chambre.

Ça fait des semaines que je chiale, que je sacre, que je cours. Que je m’encombre de check-lists interminables que je passe ma vie à rayer et réécrire. Que je fais des appels partout — moi qui haïs appeler, même juste pour commander une pizza… Que je dis à tout le monde que c’est donc ben de la marde, cette journée-là, pis que j’ai donc hâte que ce soit fini.

Ben demain, malgré tout ça, malgré le fait que non, je trippe pas toujours sur mon employeur qui me sous-paie mais pour qui je me démène quand même, je vais arborer fièrement mon chandail à logo, mon sourire, ma bonne humeur, pis je vais fouetter mes troupes pour que tout le monde enjoy, juste pour leur faire regretter d’avoir dit qu’ils venaient à reculons.

Demain, je décante; parce qu’anyway, je pourrai plus rien y faire.

Advertisements

5 réflexions sur “Impact.

  1. Imagine comment ta coupe de vin du vendredi soir sera déliciiiiieuse! Un plan pour que tu babounes dans le cadre de porte ça ;)

    J’espère que tout se passera bien, j’aurai une petite pensée pour toi aujourd’hui!

  2. Vanessa : Heille, j’en ai même pas bu, imagine! Quand on est partis de chez nous mon chum a oublié la bouteille sur le comptoir.. crisse! Et le vin de Couche-Tard, non merci, pas envie de me réveiller avec un mal de bloc de fou à cause d’une surdose de sulfites! haha!

    Finalement j’ai bu 2 bières là-bas après la journée, et 2 autres le soir chez des amis.. j’étais trop brûlée, j’en ai perdu l’envie de me saouler! :P

    Dan : Hahaha eurk. Je sais pas si y’avait de la moutarde, on en a manqué fec j’en ai pas mangé. haha!

    Fuck l’organisation d’affaires, je veux pu jamais faire ça de toute ma vie. haha!

  3. En tant qu’ex-éclairagiste, artisan du spectacle, (pour les non initiés) ben j’en ai vu des évènements comme ça et je peu VRAIMENT compatir avec toi. Toute la logistique peu rapidement devenir un cauchemar pour quelqu’un qui fait pas ça souvent Pis j’étais ben content de m’occupé juste de la lumière. Je te souhaite juste ton augmentation

  4. Clodey : C’était pas une journée de bénévolat son & lumières par contre! ;) On est allés dans un OSBL faire plein de travaux pour eux (peinture, rénos, ménage, etc.) Un team de 80 quelques personnes qui débarquent pour te donner une journée d’ouvrage, ça paraît! Mais c’est vachement d’organisation… et avec ma mémoire de poisson rouge, j’ai bien sûr oublié plein d’affaires importantes. Rien que je n’ai pas pu régler par contre, mais quand même.

    Mais je vénère les gens qui ont pour job d’organiser des affaires. Genre le mariage de quelqu’un. T’imagines tu la pression que ce doit être! Oublie ça, pas pour moi. lol J’ai déjà averti la fille qui organise cette journée-là d’habitude que je voulais rien savoir de lui voler sa job et que j’étais vraiment pas volontaire pour l’an prochain. Je prends pas de chance. lol

Vos mots de tête

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s