Je vous raconte pu rien. Je sais.

J’y pense souvent. Y’a des jours où j’aurais envie, mais rien à vous dire. D’autres où j’aurais des trucs à raconter, mais pas le goût de venir m’asseoir ici pour le faire. Dure dure ma vie, n’est-ce pas? (J’espère que je suis pas partie assez longtemps pour que vous cessiez de saisir mon ironie!)

Pourquoi je n’écris plus?

J’ai encore des anecdotes à raconter, pourtant. Mon abris Tempo s’est retrouvé chez mon voisin la semaine passée, et je me suis accrochée dessus comme Superman pour l’en empêcher, en jupe & bas de nylon. De toute beauté.

J’ai encore du chialage à faire, pourtant. J’haïs toujours autant les gens impertinents sur Facebook, qui commentent des photos de pain-sandwich en pensant que je les jugerai pas au passage.

Je pleure encore en boule dans mon divan, pourtant. C’est pas parce que je respire le bonheur des jours que ça m’empêche de me trouver grosse/laite/poche d’autres jours. Je reste une fille, tsé.

J’ai pas plus envie d’avoir des enfants, pourtant. Mais j’ai commencé à me dire que je devrais en faire juste pour montrer aux autres que tu peux rester cool même quand t’en as, pis que non, c’est pas vrai que tu dois avoir fini de souper à 5h42 et être lavé à 6h37 pour bien gérer ta vie de famille au quart de tour.

Je sais pas, pourquoi. Sûrement un peu parce que j’ai maintenant un public régulier au bureau, qui écoute mes histoires chaque jour en m’encourageant de ses rires. Sûrement aussi un peu parce que j’ai changé d’attitude face à la vie en général, et que j’ai moins envie de venir me gratter le bobo ici comme je l’ai fait auparavant, comme un genre d’auto-psychothérapie qui m’a, d’ailleurs, beaucoup aidée à cheminer vers ce que je suis aujourd’hui.

Mais j’aime cet endroit comme on aime sa vieille doudou molletonnée, décolorée, peluchée, puante, même, parfois. Celle dans laquelle on aime s’emmailloter comme dans un cocon réconfortant. Je ne peux absolument pas m’en départir, mais parfois je la délaisse, par temps moins froids.

Mais là l’hiver pogne, tsé. Ça fait que…

Advertisements

2 réflexions sur “

  1. Clap! Clap! Clap! Bon retour (chez toi) Audrey!! :-) pas grave que tu délaisses de temps à autre, pour ma part (et plein d’autres lecteurs) c’est toujours un plaisir de te lire, peu importe la fréquence. Pour ce qui est des enfants, n’en fais pas que pour prouver qu’on peut rester cool. La « coolness » tu l’as ou pas, enfants ou pas, et toi tu l’as, alors…

  2. Camille : Aaah merci t’es fine!!! :)

    Et encore plus parce que tu me dis que je suis cool! Hahaha! Si je suis maman un jour, je serai une maman cool, promis. ;)

Vos mots de tête

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s