Mon accalmie.

Je pense que je commence à comprendre pourquoi j’écris moins souvent.

Je pensais jamais dire ça un jour, mais je crois que je suis en train de sombrer dans le positivisme. C’est bizarre. Ça me fait limite me sentir mal de le constater.

Oui, je suis encore une chialeuse invétérée. Oui, je m’insurge encore contre tout un tas de trucs. Mais le chialage du quotidien, celui contre mon voisin qui est bête, contre l’hiver qui neige, contre le froid depuis 2 semaines.. ce chialage-là, contre lequel je ne peux rien faire du tout, on dirait que je n’ai plus envie de le faire.

Pire encore, j’essaie de faire comprendre à ceux qui sont encore pris là-dedans que la vraie voie de la libération se situe ailleurs. Fuck esti, je suis rendue un genre de preacher du bonheur. Eurk. C’t’épeurant.

Je pense que c’est à force d’aider les autres avec leurs p’tites misères que je me suis efforcée à positiver. Tu peux pas chialer contre la température devant ta chum qui vient de se retrouver toute seule avec son fils de 3 mois. Tu peux juste pas. Ça fait que j’opère le relativisme, j’essaie de faire voir le bon côté des choses à ceux qui n’en voient que le côté sombre, et par la bande, ça m’affecte moi aussi.

Soit la vie a arrêté de me mettre des bâtons dans les roues, soit j’ai juste appris à faire de la musique en roulant avec.

Advertisements

Vos mots de tête

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s