Audrey 2.0.

Ça s’est passé lors d’une soirée entre amis, un samedi soir trop arrosé, quelque part entre Noël et le jour de l’An.

J’étais assise sur un divan dans le salon et j’observais le reste de la scène, de loin. Une belle gang de flots de presque 30 ans qui boivent des shooters au Jell-O comme s’ils en avaient 16. J’avais du fun, surtout après avoir bu le 3/4 de ma bouteille de vin cheap de dépanneur pis avoir refait le monde au moins 6 fois autour d’une top sur la galerie par -30 degrés celcius. Tsé des fois, la vie te semble être simple et délicate.

Pis à un certain moment, j’ai senti un vide. Un sentiment de passer à côté de quelque chose. Une impression que c’était pas tout à fait ça, la vie, se pacter la face un samedi soir de décembre pour fêter les 28 ans de ta chum. Ça peut juste pas être si simple.

« Faut qu’on fasse des enfants. Genre demain. J’arrête la pilule, pis on fait des enfants. »

Mon chum, un peu sous le choc que je passe du « ARK des enfants, mais t’es tu fou! » à « On en fait, maintenant. », a tenté tant bien que mal de comprendre le pourquoi du comment.

Je l’ai pas tellement compris non plus, à vrai dire. Une bulle m’est passée par la tête ce soir-là de décembre, et pour une raison qui m’échappe, elle y est encore.

Il faut. Fabriquer. Des enfants.

Finalement, j’ai pas arrêté la pilule ce soir-là. Je l’arrête aujourd’hui, en fait. Je me suis laissé du temps pour changer d’idée, au cas où.

Pis c’est juste pas arrivé.

Advertisements

12 réflexions sur “Audrey 2.0.

  1. Merci d’être revenue, mademoiselle, madame, euh…futur maman?!?!?!? Je suis 100% low profile dans la vraie vie, mais ce blogue, suivi à l’improviste et à cachette (pourquoi???) me manquait. Keep it up. Si tu as besoin de conseils sur les reflux gastriques, les coliques, les purées, les cacas durs, les cacas mous, les bruns, les verts, les oranges…je suis ton homme! Les TC, les DIM, les typiques…j’en ai un de chaque et sûrement plus dans le métier que j’exerce. En fait, je suis le Louise Deschatelet de l’éducation. Surtout après 4-5 Coors light!

  2. Dan : Je vais continuer de prendre le « mademoiselle » si ça te dérange pas! ;)

    Merci pour le commentaire, ça fait du bien à lire! Et merci pour l’offre; soyez sans crainte, ce blog ne risque pas de devenir un blog de p’tite mère, mais si moi j’en deviens une éventuellement, ça se peut que j’y traite de sujets de p’tite mère, mais à la sauce Audrey, évidemment! ;)

  3. Bien…mais fuck le « vous ».
    J’ai pris de l’avance, mais tout ce qui est écrit dans ce blogue, j’aurais pu l’écrire…il y a 10 ans ou…hier! Juste pas assez de guts pour en faire un blogue. J’aime mieux être finfinaud sur celui des autres. C’est moins engageant, j’ai pas à « nourrir » ma plèbe comme tu dois le faire!

  4. Haha! Engageant est le terme. Mais ça m’engage tellement 1000 fois plus envers moi-même qu’envers ma « plèbe » comme tu dis… Parce que bien égoïstement, j’écris pour moi d’abord et avant tout, pis je vous utilise tous comme psychanalystes! ;)

    Mine de rien j’ai sauvé bien des sous en thérapie grâce à ce petit espace de rien du tout!

  5. Avec mon chum, il avait été clair qu’il voulait un jour avoir des enfants. Moi j’avais mis ça au clair aussi: j’en voulais pas. Pantoute. Nada. Nope. J’en avais déjà voulu, mais plus maintenant. J’voulais pas d’une vie de 450, de plus voir mes amis, de plus sortir au resto, de parler caca tout le temps…

    Pis un jour j’me suis rendue compte que même si j’habitais su’l Plateau mon train de vie était pas mal 450, qu’avec nos jobs je voyais pas mes amis tant que ça, qu’on devrait slaquer le resto question de pas trop loader la Visa pis que j’trouve encore ça drôle moi des jokes de caca.

    Ça fait qu’un peu comme toi du jour au lendemain j’ai dit à mon chum que je voulais des enfants. Là. Maintenant.

    Ça aura prit un an à faire c’te p’tite bibitte là, plus 9 mois à l’attendre. Sur le coup tu trouves ça long, mais quand c’est fini tu te dit que c’était pas si pire finalement.

    J’pourrais te donner une tonne de conseils tsé, mais j’vais laisser ça à tes matantes et aux inconnues dans la rue. J’vais me contenter de te souhaiter bonne chance, pis au bout du compte un bel héritier en santé!

  6. Dernière Minute : Je te dirais que ça ressemblait à ça de notre côté aussi.. Mon chum était toujours bien triste quand je lui disais que je n’en voulais pas; lui en voulait, mais ne voulait clairement pas me forcer à en avoir si ce n’était pas mon désir..!

    Tout ce que tu dis, je m’y reconnais. Je suis contente de voir que tu es passée par les mêmes étapes que moi, pis qu’au final, tu sembles bien sereine dans tout ça. Ça me rassure, un peu.

    Pis merci pour ça. :)

  7. Wow! Grosse nouvelle!! Je suis certaine que tu vas faire une super maman! :-) un enfant, des fois c’est du trouble, des fois c’est trippant et en tout temps ça donne un sens à notre vie. Pour ma part, je me pose moins de questions existentielles depuis que j’ai mon fils, je suis plus dans l’action, je fonce, pis crime que j’occupe mieux mon temps. Avant qu’il soit là, j’étais sur le party et je me disais souvent que je perdais mon temps, là c’est plus le cas. Même si je cours le 3/4 de ma vie, j’ai maintenant l’impression de vivre chaque moment plutôt que de les contempler.

  8. Tout à fait. Je te dirais que c’est ce que je remarque chez bien des gens autour de moi d’ailleurs. J’ai une de mes amies qui s’occupe de son fils pratiquement toute seule et la voir aller m’a fait réaliser que si c’était possible seule, à deux ça pouvait pas être si terrible que ça. Elle elle a jamais de backup.. Si le soir elle est à bout, too bad, elle doit quand même le faire souper et lui donner son bain, personne d’autre ne va le faire à sa place! Ça m’a fait réaliser que si elle était capable de vivre sereinement là-dedans et de continuer d’avoir une vie sociale malgré tout, ce serait sûrement pas si pire que ça pour nous!

    Mais c’est clair que c’est de la job. Et que c’est pas toujours joyeux. Il y a peu de temps, je me disais qu’avoir un enfant c’était juste du trouble et que je pouvais m’en passer. Maintenant, ce trouble-là me tente, on dirait..! lol

  9. C’est sûr qu’à deux, si t’as un chum qui s’implique, ça doit être plus facile. Mais même seule, si t’es organisée et que t’as la chance d’avoir un peu de support de ta famille (comme c’est mon cas), c’est vraiment pas si pire. Faut juste adapter ses activités en conséquence, et avec un enfant, y’a ça de le fun, y’a plein d’activités à faire. C’est du trouble des fois, mais quand tu te sépares du « trouble » un jour ou deux ben tu t’ennuies et tu trouves ta vie plate. On s’attache à ces petites choses là ;-) Ah! Ça me donnerait presque le goût pour un 2e si j’avais un géniteur ;-)

  10. Camille : Je suis organisée physiquement, mais mentalement, je me désorganise à pas grand-chose.. Et considérant que mes parents et mes beaux-parents sont tous à entre 2h30 et 7h de route, je ne peux pas vraiment compter sur eux non plus. Donc non, élever un enfant seule, c’est limite impensable en ce qui me concerne; je le ferais si des circonstances m’y obligeaient, mais c’est loin d’être une option. Je veux pas des enfants au point d’en faire avec un simple « géniteur » comme tu dis; si ce n’était pas de mon chum, de sa façon d’être là pour tempérer la situation quand je me désorganise, je me sentirais probablement jamais assez en confiance pour en faire. Donc c’est en team, ou c’est pas pentoute.

    J’ai un petit bug avec le terme « géniteur », d’ailleurs. Je trouve ça extrêmement péjoratif et je trouve que ça exclue le gars de toute responsabilité autre que de foutre la fille enceinte. C’est pas un géniteur que ça te prend, c’est un père. ;)

Vos mots de tête

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s