Porn économique.

Je pense avoir un penchant pour les comptables. Déjà j’en ai épousé un (bon ok, pas légalement mais c’est écrit « spouse » dans nos papiers d’assurances, ça compte un peu!) mais c’est surtout parce qu’au lieu de tripper sur Roy Dupuis, moi je trippe sur Pierre-Yves McSween, chroniqueur économique (et comptable agréé). Gérald Fillion arrive bon deuxième.

Lire une chronique de PY (ouais, on est intimes de même), pour moi, c’est de la porn; l’économe en moi s’émoustille et je ne peux que trouver du sens dans toutes ses paroles.

Jusqu’ici, je mène assez bien ma barque sur le plan financier; mes deux parents ont toujours réussi à faire beaucoup avec peu, et il faut croire que j’en ai retenu quelques leçons. La preuve : ça fait plus de 6 mois que je suis à 55% de mon salaire (qui est déjà maigre même à 100%!) et je m’en sors très bien; je dirais même que je ne l’ai pas du tout senti passer.

Je gagnerais 200k par année que je ferais pareil, parce que je respecte trop l’argent pour le dépenser impunément. Peu importe ton revenu, tout le monde travaille fort pour gagner chaque dollar; si chacun commençait à se questionner sur le nombre d’heures qu’il doit travailler pour pouvoir se payer telle ou telle bébelle, je suis certaine qu’il se vendrait pas mal moins de crap sur la terre.

J’aimerais coacher des gens à devenir économes, mais on dirait que ça ne s’apprend pas, que c’est intrinsèque, qu’on naît  comme ça ou pas, parce que je vois trop de gens qui ne l’ont pas PEN-TOUTE et qui ne comprennent pas pourquoi ils sont paumés (!!)

Les gens ne connaissent pas le prix des choses. Ils achètent sans regarder dès qu’ils ont un besoin, de sorte qu’ils ne savent pas s’ils font une bonne affaire ou pas. Mes amis se moquent de moi parce que je fais le tour des circulaires et que je magasine longtemps quand j’ai besoin de quelque chose; faire ça depuis toujours m’aura permis de connaître la valeur des choses et d’ainsi éviter de me faire entuber quand j’achète. Tout ce qui est « du bonus », comme des vêtements, des appareils électroniques, des meubles, etc. est acheté usagé ou à rabais. Quand je magasine quelque chose qui ne s’achète pas usagé, je le magasine pendant plusieurs jours/semaines, sur Internet et en magasin, afin de payer le meilleur prix possible; les achats impulsifs sont toujours les plus coûteux. On a acheté une maison plus vieille au lieu d’une maison neuve. On a deux véhicules usagés au lieu de deux termes. Etc.

Bref, ces choix (parce que ce sont des choix; personne ne te met un gun sur la tempe pour que tu achètes une voiture neuve!) nous permettent de partir en vacances sur le fly sans devoir le budgéter un an d’avance, de payer pour un bris quelconque sans devoir mettre ça sur la marge, de ne pas angoisser quand la fin du mois arrive, mais surtout, ces choix m’ont permis de prendre 13 mois de congé de maternité sans devoir me faire un budget.

Alors qu’on me traite de cheap si vous voulez (parce que c’est bien connu, être économe c’est tout sauf sexy!), moi j’appelle ça avoir un peu plus de liberté que la moyenne des gens.

Advertisements

Vos mots de tête

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s